30.12.12

De la part des Bouénis

Les Bouénis (en shiMaore ɓweni) sont à Mayotte les femmes qui ont un certain âge et, pour avoir en général porté de nombreux enfants, en ont conservé une corpulence respectable...
Mais ce sont aussi et surtout les piliers de la société mahoraise par leur force de caractère qui les a conduites dans l'histoire de l'île à imposer leurs choix à tous, notamment pour rester françaises. On les voit régulièrement de nos jours prendre l'initiative des manifestations et grèves quand elles ne sont pas syndicales, récemment par exemple en fermant des écoles pour exiger de meilleures conditions d'hygiène ou pour des problèmes d'insécurité. Et ça marche! Il faut dire qu'elles bloquent les routes et accès, et les policiers n'osent en général pas les déloger par la force. Leur statut et leur stature en imposent!
Un mzungu, Cyril Le Corre, en a fait une bande dessinée qui les croque gentiment. Elles ont déjà illustré beaucoup de messages de ce blog. Cherchez-les.

28.12.12

"Le Monde" s'intéresse à Mayotte

Entre 2 réveillons, voilà de la lecture que certains trouveront indigeste par la gravité des sujets abordés et par la richesse des contenus.
Mais voilà, l'actualité n'attend pas et c'est le moment qu'a choisi le quotidien "Le Monde" pour publier quatre articles sur Mayotte. Et évidemment pas pour évoquer un nième Noël sous les tropiques.
De plus, il se trouve que celle qui a écrit ces articles, Élise Vincent, a réussi à capter la réalité de cette île, et ce n'est pas toujours le cas (voir 'France Info fait du faux' un peu plus bas).
Alors, comme ces articles ne sont plus en libre accès, je les ai capturés pour que le travail remarquable de cette journaliste soit relayé.
                
               
              
               
                
                









21.12.12

Pas la fin du monde !

L’effet Péi, l'autre célèbre marque réunionnaise de vêtements, a lancé, ce matin, un nouveau tee-shirt collector dessiné par Jace, un artiste graffiti et street art.
Il s’agit d’un tee-shirt "L’effet Maya" sur lequel un margouillat a le visage recouvert d’un masque à gaz et lève le pouce en signe de réussite : il a survécu au cataclysme annoncé.
 "21/12/12 - Mi bouge encor..." (c'est du créole réunionnais)


19.12.12

Le peuple du lagon

Un très bon documentaire de France Télévisions, assez complet et susceptible de faire voyager (au moins dans la tête) ceux qui veulent du soleil pour les fêtes.
Il date de 2010, du temps où Mayotte n'était pas encore un département, et a été diffusé la première fois sur France 5 en mars 2011. Pour ceux qui ne l'ont pas encore vu:

Docu_France5_Mayotte, le peuple du lagon_Mar 20... by buggeeXP

18.12.12

Les clandestins sont prévenus

Ambiance malsaine hier à Mamoudzou: une manifestation que n'aurait pas reniée le Front National en métropole, avec pour principal slogan "Immigration=insécurité".
Organisée par certains Mahorais, dont l'ancien président du Conseil Général tout de même, c'est clair: pour eux, les responsables de tous les maux de la société mahoraise, ce sont les clandestins de l'île voisine des Comores, Anjouan!
Les cambriolages, c'est eux!
Les agressions, c'est eux!
La pénurie de médecins, c'est eux!...
La saison des pluies, c'est eux! Pourquoi pas?
Ces bons Mahorais oublient qu'ils les font travailler pour 150 euros par mois comme bonne à tout faire, ou pour bâtir leur maison.
Et comme pour en rajouter un peu plus, les manifestants ont eu l'occasion de dire leur colère aux intéressés eux-mêmes: un kwassa-kwassa a été intercepté à 7 heures avec à son bord des clandestins valides et trois malades qui ont dû être évacués vers l'hôpital de Mamoudzou.... non sans passer au port de Mamoudzou, devant les manifestants. Mauvaise place au mauvais moment!
Comme d'autre part, le ministre des Outre-mer recevait le préfet de Mayotte, le président du Conseil général, et les parlementaires de l’île aux parfums, pour une réunion de travail sur la problématique de l’immigration clandestine, leur sort allait être réglé.
"Le visa Balladur, (qui abolit la libre circulation entre Mayotte et le reste des Comores) ne sera pas abrogé, il n’en a d’ailleurs jamais été question. En revanche, il est préconisé de l’assouplir pour les personnes dont on sait de manière certaine qu'elles rentreront chez elles aux Comores", a précisé un sénateur mahorais à la sortie. C'est clair.
Ceux qui avaient cru apercevoir un assouplissement de la répression, une prise en compte humanitaire du problème, un ralentissement des reconduites (17000 pour les onze derniers mois contre plus de 27000 l'an passé) se sont trompés. Ou ont mal compris.
"Une politique de lutte contre l’immigration clandestine de grande ampleur sera déployée sur le terrain avec une augmentation des effectifs et autres moyens techniques pour contrôler le flux de clandestins sur zone" a-t-il été décidé hier. 
Cela ressemble à une reprise en main musclée de la situation par un gouvernement dont les annonces et autres promesses ne sont décidément pas suivies d'effet.
Ce retour en arrière n'a pas échappé aux manifestants d'hier, et on peut craindre une reprise de la chasse dans les semaines qui viennent. Et d'autres naufrages...
ÇA ... continuera  (©AFP)
Eh oui, à Mayotte, Noël n'est décidément pas ce moment de partage que certains croient voir.

11.12.12

France Info fait du faux

France Info est généralement connue pour être une radio sérieuse, avec des journalistes compétents.
La semaine dernière pourtant, elle s'est laissée aller à des informations qui datent, voire inexactes, dans cette chronique:



Si certaines infos sont pertinentes, la fin mérite des corrections:

""L'application des lois françaises à Mayotte
Mayotte est un département français mais 75% de l'île ne parle que le Shimaoré (1), 48% des adolescents de 16 à 18 ans sont illettrés et en échec scolaire, 64% des élèves de CE1 échouent à l'épreuve de français.
Les Mahorais ont voulu les avantages qu'il y a à être français mais ils n'ont pas encore vraiment saisi que ce statut s'accompagne de tout un cortège d'apprentissages, de mises aux normes, d'adoptions de lois etc.
Il n'y a pas d'état civil là-bas (2), pas de comptes en banques (3), pas de cadastres (4). Les hommes sont polygames (5) et on applique le droit coutumier. Les années qui viennent vont laisser énormément de monde sur le carreau et comme Mayotte est loin, on ne s'en soucie pas beaucoup, ici en France"" (6).

(1) Les Mahorais parlent tous français, plus ou moins bien certes, sauf la génération des plus de 50 ans (et encore). Bien sûr, les clandestins récemment arrivés ne le parlent pas.
(2) :  La CREC (Commission de Révision de l’Etat Civil) a reconstitué l'état civil de presque tous les Mahorais (les autres bientôt), vivant sur l'île. Et même de ceux qui vivent en métropole ou ailleurs du moment où ils en ont fait la demande.
(3) : Il existe une dizaine de banques ici! BRED, Banque Populaire, Crédit Agricole, Banque Postale, BFCOI, Banque de La Réunion, BFM et sans doute d'autres plus petites que je ne connais pas.
(4) : Le cadastre est en cours d'édition car il servira de base au calcul des futurs impôts. Nombre de parcelles sont cadastrées depuis longtemps, la bande littorale posant problème (Zone des Pas Géométriques)
(5) : La polygamie est officiellement interdite depuis fin 2003. Pour les unions antérieures, le droit coutumier a été laissé, mais depuis c'est le droit commun qui prévaut. Les hommes ont maintenant une femme légitime et une ou plusieurs maîtresses (les femmes disent qu'elles partagent leur mari!). Mais les jeunes devraient faire évoluer tout cela.
(6) : Donc pour cette journaliste, Mayotte n'est pas en France!

Le chiffre des 8000 naissances par an (et pas qu'à la maternité de Mamoudzou, il y a d'autres établissements et de nombreux dispensaires) serait sans doute à vérifier, comme toutes les statistiques ici d'ailleurs.

Alors les journalistes, venez donc à Mayotte pour prendre vos infos...

9.12.12

L'UMPardonnable oubli de Mayotte

Tout a été dit sur l'élection manquée à l'UMP.
Ici, où ce parti est bien représenté (le seul département ultramarin ayant voté Sarkozy), on a suivi "l'affaire" avec une attention toute particulière . On a pu lire que l'imbroglio venait de Mayotte: "La faute à Mayotte!", ont titré certains journaux avec une pointe d'ironie.
Pas tout à fait (il faudrait y ajouter la Nouvelle-Calédonie et Wallis et Futuna, qui eux aussi ont été "oubliés" dans le décompte des voix), mais comme le nombre de voix obtenues dans l'île aux parfums par Fillon excède celui de Copé du nombre exact qui a propulsé le second au titre pour l'instant très provisoire tant convoité, on a vite dit qu'avec Mayotte, il n'y aurait pas eu cette polémique!
Ajoutons quand même qu'il n'a pas été bien perçu qu'on oublie l'outremer.
Mais pour ajouter une couleur locale, voici un trait d'humour paru dans le seul journal satirique du coin: Upanga (ce qui signifie mâchette). 
Une interview "presque vraie":



5.12.12

Vali, la suite

Elle a de la suite dans les idées, Vali!
Elle n'est pas seulement l'auteure du diaporama posté quelques messages plus bas (Dis-leur, de Vali).
Elle est à l'origine d'un projet que vous pourrez voir sur le site que je vous conseille vivement de visiter ici tellement la page est bien faite, et sur laquelle on apprend tout sur l'action entreprise pour permettre au jeune vedette du diaporama, Djam's, de s'en sortir.
Et vous pouvez même y apporter votre contribution!
Encore un beau cliché de Vali
Il a de la chance, celui-là, d'être tombé sur Vali! Mais il la mérite selon elle.
Malheureusement, ce n'est pas le cas de milliers d'autres, ici, qui sont abandonnés.
Écoutez un radio de rfi du 29 novembre qui, en rendant hommage à Vali, évoque leur situation:


Les mineurs isolés à Mayotte
(02:31)


C'est que le challenge est vital pour l'île: tous les organismes sociaux concernés, le Préfet, la télé locale, tous alarment en ce moment les Mahorais sur la situation catastrophique de ces jeunes incontrôlés qui en sont rendus à un niveau de délinquance critique.
Critique pour eux mais aussi pour nous tous, victimes d'agressions quotidiennes, de cambriolages incessants, qui rendent compliquée la vie de tous les jours, même si on s'y habitue et finalement on vit avec.
Nous, dans les établissements scolaires, on fait ce que l'on peut, mais on ne touche pas cette population qui bascule vite dans l'enfer, comme le dit Djam's.

3.12.12

DreamTeam mahoraise

Les Vautours de Labattoir (nom d'une commune de Petite-Terre)
Il n'y a pas que le foot dans la vie et à Mayotte en particulier.
Le basket est très pratiqué ici et l'équipe championne de Mayotte s'est qualifiée hier pour les 1/32 èmes de finale de la coupe de France qu'ils iront jouer en métropole en janvier.
Ils ont battu comme l'année dernière le champion de La Réunion, le Basket Club Dyonisien, car il n'y a qu'un qualifié pour la région Océan Indien.

29.11.12

Les makis sont sauvés

Dans sale temps pour les makiséclaircie pour les makis de MBouzi et  makis de MBouzi mais qui et des soucis, je vous faisais part des problèmes que ces lémuriens posaient sur ce petit îlot.
Hier, le Tribunal Administratif de Mamoudzou a tranché, suite à une plainte déposée par l'association Terre d'asile, et a décidé que c'est à l'État qu'il revient de nourrir les désormais célèbres makis.
Plus question de les massacrer, plus question de les affamer, plus question de les stériliser, la Préfecture, qui avait pris cet arrêté avant de le retirer une semaine après, est renvoyée à ses chères études. Son arrêté était illégal car l'îlot étant Réserve Naturelle,  "il est interdit à toute personne qui, à quelque fin que ce soit, élève, garde ou détient des animaux sauvages tenus en captivité de les priver de la nourriture ou de l’abreuvement nécessaires"
Entre temps, leur nombre serait passé de 800 à 200! Comment? Mystère...
Le plan de nourrissage s'en trouvera simplifié et moins coûteux, c'est déjà ça.
Pour une fois que la biodiversité marque des points à Mayotte...

28.11.12

Kwassa volant?

Communiqué du Gouvernement
                   (...)
 Oui, on peut dire qu'ils sont saints et saufs, et même bénis par Allah!
Voilà l'avion qui  :
- s'est crashé
- s'est écrasé en mer
- a raté son décollage
- a amerri d'urgence
- a réussi son amerrissage
- s'est abîmé dans l'océan ..... selon les sources (Ah! ces journalistes!)

La compagnie qui l'exploitait a pour slogan "Les ailes de l'océan Indien", mais celui-ci ayant perdu une partie de l'une d'elles, le pilote a préféré tenter de le faire nager, avec succès le temps d'évacuer les passagers, qui ont été repêchés ... par des pêcheurs, heureusement nombreux à cet endroit et à cette heure.
Quand on pense que cet avion a été inspecté il y a 9 jours à Dzaoudzi, ça fait peur!
Beaucoup de Comoriens ne s'étonnent même pas de cet accident, certains déclarant
Incriminé, un avion de Soudan Airways réputé pour n'offrir comme garantie à ses passagers que la lecture d'un journal " Duwa al Musafiri" avant le décollage!

Dans une île, on est "condamné" à voyager en avion, et ce genre de nouvelles ne nous rassure pas trop.
Mais on n'y pensera plus au prochain vol...

23.11.12

Dis-leur, de Vali

En ce moment, c'est le festival de la CIMADE à travers la métropole et quelques outremers.
Entre autres œuvres proposées, 2 évoquent Mayotte:
- Mayotte, mais où va la république?
- Le diaporama "Dis-leur", de Vali.
Regardez-le, no comment.


Depuis hier, le défenseur des Droits, Dominique Baudis, est présent à Mayotte pour observer la situation des clandestins (mais pas que pour ça) juste après la publication d'un rapport accablant de l'Assfam, Forum réfugiés, France terre d'asile, la Cimade et Ordre de Malte sur la rétention administrative en France en 2011.
À Mayotte, le rapport insiste sur les 5389 enfants enfermés derrière les barreaux en toute illégalité (312 en métropole) sur les 21762 en tout.
Un rapport de plus, une condamnation de plus, le rapport Baudis attendu début 2013: on va bien y arriver un jour, à faire en sorte que la France traite légalement au moins ces enfants qui n'y sont pour rien.
L'AMOUR D'UNE MÈRE, ÇA COÛTE CHER! dit Djam's à la fin de ce magnifique diaporama.

18.11.12

Le foot ultramarin n'y arrive pas



Mayotte aurait dû recevoir Compiègne, mais voilà, elle est victime une nouvelle fois de la gestion "à la mahoraise" ici des équipements sportifs, non conformes. Dommage, les Mahorais en ont été privés et la victoire s'est peut-être jouée là, car il n'y avait pas beaucoup de différence dans le jeu. Mais les températures "polaires" ont refroidi les M'Tsapérois.
Les autres équipes de l'outremer entrées en lice pour ce 7ème tour n'ont pas réussi non plus:

AS Lossi (Nouvelle-Calédonie) 0 – 3  FC Mulhouse (CFA)
Le Geldar de Kourou (Guyane) 1 – 4 FC Dieppe (CFA 2)
Club Colonial (Martinique) 0 – 1 Vertou (CFA 2)
SR Colmar (National) 5 – 0 Étoile Morne à l’Eau (Guadeloupe)
USL Dunkerque (CFA) 3 - 2 ap St Pauloise (La Réunion)
Pontivy (CFA) 5 – 1 AS Tefana (Polynésie)

16.11.12

212000 Mahorais, et moi, et moi, et moi...

Ça y est, on sait combien on est à Mayotte: 212 645 habitants!
C'est l'INSEE qui l'affirme, après avoir effectué notre recensement.
Sympa l'affiche, non?
Avec tous ces petits personnages, mais pourquoi l'avoir rédigée aussi en arabe et pas en shiMaore?
Donc nous avons été comptés; en principe tous, mais plus qu'ailleurs la population évolue tous les jours à Mayotte.
Surtout à la maternité du Centre hospitalier de Mamoudzou (la plus importante de France en nombre d'accouchements paraît-il) et aussi toutes les nuits en fonction des arrivages de kwassa-kwassas et le lendemain avec les reconduites à Anjouan ou ailleurs.
Qui habite Mayotte?
On ne le saura que quand tous les résultats auront été publiés, courant 2013, mais la dernière pyramide des âges parue caractérise bien la population d'un territoire à la démographie galopante et en voie de développement : une base élargie et une forme pyramidale presque parfaite, une espérance de vie après 80 ans inexistante. Tout le contraire de la vieille Europe par exemple.


Ce qui est inquiétant, c'est l'augmentation de la population (5000 habitants de plus par an!), la densité moyenne de 570 hab par km², la 2ème après l'Île-de-France!, et tout ce qui va avec.

Pauvre île surpeuplée et pauvre lagon qui n'y survivra pas sans mesures draconniennes pour le préserver de cette empreinte humaine.
Dans la région, Madagascar et Les Comores connaissent la même croissance de population, et La Réunion beaucoup moins.

9.11.12

RUP, emplois: la douche froide!

On croyait ici que, devenant Région UltraPériphérique de l'Europe depuis peu et départementalisée par la mère patrie, l'argent des subventions européennes et nationales allait couler à flots! Et les élus s'en délectaient déjà les babines, pour leurs administrés bien sûr mais surtout pour leur compte personnel (parole d'un authentique Mahorais !)
Imaginez un peu: 450 millions d'euros de l'Europe (entre 2014 et 2020), des subventions supplémentaires de la métropole, on allait  pouvoir véritablement parler de l'Eldorado mahorais!


Mais voilà: les mannes susdites sont soumises à conditions.
Il faut que les récipiendaires soient à jour de leurs budgets. Or les impôts ne sont pas encore tous institués (taxes foncières et d'habitation entre autres) et il est de notoriété extramahoraise que sur les 23 collectivités locales (17 communes, cinq syndicats intercommunaux et une Collectivité départementale), 11 de ces collectivités dont la plus grosse, Mamoudzou « ont leur budget réglé par le préfet »! En clair, elles sont en déficit structurel depuis plusieurs années et c'est l'État qui le comble.
D'ailleurs beaucoup de Mahorais et en premier lieu les élus trouvent ça tout à fait normal, là où nombre de métropolitains ont le poil qui se hérisse en ces temps de crise.
C'est une douche froide pour Mayotte, qui a de mauvais gestionnaires, qui attend tout de l'État, qui manque de compétences et qui devra faire beaucoup pour recevoir un peu: c'est la dure loi du réalisme économique que les Mahorais et Mahoraises devront intégrer. Pas sûr qu'on leur avait fait envisager les choses sous cet angle...
Et comme une mauvaise nouvelle n'arrive jamais seule, le gouvernement leur inflige une nouvelle humiliation!
Vous savez, les emplois d'avenir lancés hier, eh bien c'est Mayotte qui en aura le moins!
Sur les 9000 réservés à l'outre-mer, 5000 sont réservés à la grande sœur Réunionnaise, 1500 pour la Guadeloupe et la Martinique chacune, 650 pour la Guyane et ............325 pour Mayotte!
à La Réunion...






... à Mayotte




Non, décidément, personne n'est gentil avec Mayotte.

3.11.12

Indexation: Ra Hachiri!

La semaine prochaine, beaucoup d'administrations seront en grève (illimitée comme il se doit ici):
douanes, impôts, trésor, la sécurité sociale étant déjà en grève depuis 6 semaines. La société distributrice de l'eau (SOGEA) devrait s'y associer. Et comme d'habitude, on craint que d'autres non déclarées s'y associent car tout peut aller très vite à Mayotte. Les enseignants avaient ouvert la voie en octobre et restent vigilants, comme le rappelle la devise de Mayotte citée en titre.
Les revendications?
L'égalité entre fonctionnaires mahorais et les autres ultramarins pour les congés administratifs, les promotions,  les prestations sociales et bien sûr l'indexation des salaires.
Les Mahorais ont bien compris que la départementalisation leur ouvrait des droits, pour les obligations on verra plus tard.
Le temps des promesses
Le candidat Hollande, le 31 mars dernier, a parlé d'indexation avant la fin de son mandat. D'autres ont compris qu'elle serait effective dès le 1er janvier 2013!
Alors devant les menaces de grève générale illimitée, le gouvernement a dépêché une mission de 2 fonctionnaires des Affaires Sociales et 2 des Finances pour calmer le jeu étudier les conditions dans lesquelles une indexation pourrait se faire (qui?, combien?....) mais dans les 4 à 5 mois à venir.
Certains ont compris que le délai pouvait se concevoir mais tous veulent maintenir la pression.
C'est que depuis une vingtaine d'années les Mahorais ont eux aussi goûté aux délices empoisonnés ou pas de la société de consommation et ne voient pas pourquoi ils en seraient écartés. Tout le monde est à peu près d'accord avec cette évidence mais il reste à savoir quand et surtout comment.
Certains non concernés potentiellement parce que non fonctionnaires (de Mayotte, car il y a beaucoup de fonctionnaires de métropole en contrat et primés) s'inquiètent du danger de voir émerger une société à 2 vitesses, les indexés et les autres plus pauvres. Les entrepreneurs seraient alors obligés d'augmenter leurs salariés et donc le prix de leurs produits, prix déjà élevés car presque tous importés donc taxés.
L'affaire n'est pas simple. Pourtant, cela s'est fait à La Réunion voisine qu'on cite beaucoup ici. Alors pourquoi les Mahorais boudent-ils le RSA certes minoré récemment instauré?
La situation se décantera peut-être avec l'arrivée de l'imposition, qui est de plus en plus redoutée, mais qui aura des conséquences forcées pour les collectivités locales, territoriales, pour l'état et bien sûr pour la population. Mais il y aura du sucré et du pimenté!

27.10.12

Sous le soleil exactement


Au moment où en Europe on commence à regretter les chauds rayons du Soleil, ne le cherchez plus, il est chez nous, on est juste en-dessous!
Deux fois par an, entre les tropiques, on peut se situer exactement à la verticale du Soleil, "sous le soleil exactement" comme le dit la chanson.
Aujourd'hui, à 11h 43min, Mayotte s'est donc retrouvée écrasée par l'astre du jour, dans sa lente descente vers le tropique du Capricorne qu'il atteindra au solstice d'hiver, définissant le tracé de cette ligne imaginaire, limite sud de sa position apparente dans notre ciel. Puis le Soleil entamera sa remontée apparente vers le nord et le 15 février 2013 à 12h 13min repassera à notre verticale comme aujourd'hui. Et continuera sa course vers le nord.
Concrètement pour nous, cela signifie à ces 2 dates un soleil de plomb et une ombre minimale de tout ce qui se trouve sur la Terre, pourvu que le temps soit clair à ce moment-là.
Le stade de Passamaïnty, sec, et pendant un match,
le "chaux-man" qui trace le terrain sous le soleil de
midi. Observez son ombre.
Côté climat, les températures augmentent évidemment, mais pas seulement parce que les rayons du Soleil nous passent au-dessus de la tête, mais aussi parce que les alizés du sud-est, plus frais, commencent sérieusement à faiblir et c'est l'air chaud qui descend de l'équateur qui les remplace peu à peu. Ce vent du nord est pour nous synonyme de chaleur et d'humidité.
Pour l'instant, tout est encore très sec, mais moins qu'à La Réunion qui connaît par endroits la pire sécheresse depuis 40 ans!

23.10.12

XL Airways casse Air Austral!

Non, il ne s'agit pas d'un crash aérien, heureusement!
Un simple accident de tarmac sans victimes, qui s'est produit dimanche, retardant un vol vers La Réunion d'un jour.
"Conduit par un tracteur de piste de l’aéroport Charles-de-Gaulle à Roissy, un avion d’XL Airways a percuté, hier après-midi, un appareil d’Air Austral qui se trouvait sur son parking."
Au-delà de cet incident, c'est bien le leadership de la compagnie réunionnaise Air Austral, déjà concurrencé par Corsair, qui est en jeu dans la région, à Mayotte en particulier, pour la liaison vers la métropole.
En effet, à partir de décembre, la compagnie bas-coût XL Airways crée une nouvelle ligne qui décollera de Marseille, de manière à "suppléer" Air austral qui va abandonner la desserte de la cité phocéenne, à partir du 19 janvier. Ainsi le premier vol aura lieu le 10 décembre, grâce à des Airbus A 330 de 364 sièges de classe unique. Mais seulement 12% de la capacité des appareils sera proposée au tarif low-cost de 599 euros. Le reste des sièges se rapprochera du meilleur tarif habituellement constaté supérieur à 1000 €. Aller-retour bien sûr.
Ce sera la seconde liaison directe métropole-Mayotte avec celle de Corsair, qui évite une escale à La Réunion et raccourcit le vol de plus de 2 heures, correspondance non comprise à Saint-Denis. Seulement il faudra partir de Marseille!
Air Austral devait elle aussi proposer un vol direct mais des difficultés financières l'en ont empêchée. Elle abandonne même des dessertes régionales pour se concentrer sur Charles-De-Gaulle avec plus de vols.
Le vrai désenclavement n'est donc pas pour maintenant.
Côté piste longue, aucune décision n'a été prise après les protestations de plusieurs organisations écologistes concernant le projet proposé. Des discussions sont peut-être en cours en privé mais personne n'en parle ici. Il est vrai que l'allongement de la piste actuelle pour accueillir des gros porteurs ne serait pas sans effet sur un lagon déjà bien malmené.
Le chantier de la nouvelle aérogare avance, avec une ouverture prévue en septembre 2013.
Photo Mayotte-Hebdo

"Prélevé" sur le tout nouveau site de l"aéroport de Mayotte, un aperçu en images de synthèse (forcément) du futur aéroport en 2013 quand ces travaux seront terminés:
video