1.6.13

La scolopendre

En voilà une dont on se passerait bien, le seul dangereux animal de l'île, la scolopendre.
De passage chez nous hier soir (pour tout vous dire elle n'est pas allée beaucoup plus loin), ayant fui son habitat naturel car désormais sans doute trop sec, saison sèche oblige.
Tramboui en shiMaore, scolo pour ceux qui veulent paraître "baroudeur-qui-ne-craint-rien", voici la belle:
Une petite dizaine de centimètres, taille moyenne pour Mayotte
2x21 pattes, nombre qui grandit avec l'âge, pouvant atteindre
le double pour une scolopendre de 20 cm.
Deux crochets pour agripper sa proie et lui injecter son venin.
Sa morsure est très douloureuse et nombre d'enfants et aussi d'adultes se font mordre. Très désagréable quand on la sent sur soi la nuit, réveil en sursaut garanti!

2 commentaires:

Elawan A. a dit…

aaaaaaaah la seule chose qui ne me manque pas de Mayotte! absolument pas hâte de la retrouver cet été! quelle horreur...
et je confirme, rien que la voir le matin, rien qu'en se levant c'est déjà un cauchemar (la chaussure est devenu le seul moyen de défense que j'ai pu trouver...)

Anonyme a dit…

Beurk .... moi j'en veux pas ... ca me démange la tête !!!! vous m'avez reconnue ????