29.12.13

Les padzas de Dapani

Photo: Laurence de Susanne

Un très joli survol des célèbres padzas du sud de Mayotte, aux alentours du village de Dapani.
Les images sont tournées avec un drone, un de ceux de Jérôme Mathey, www.dronego.fr, muni d'une GoPro.

Le padza est un terme qui signifie « mauvaise terre » en shiMaore et désigne à Mayotte des zones déforestées, ravinées avec des sols rougeâtres, non propices aux cultures, et au relief accidenté. Ces sols sont le résultat d'une érosion intense sous climat chaud et humide de roches basaltiques. Cela forme des latérites. A l'origine de ces paysages : les activités humaines (surpâturage, déforestation) et/ou une érosion naturelle.

Il existe d'autres padzas, plus de 3000 hectares (!), moins grands et moins connus à travers l'île comme ceux qui se trouvent sur le sentier montant au Bépilipili et au Bénara, au-dessus de Bandrélé.
Ou encore ici, vers Chirongui:
Photo:Timothée Rey
Même si ce n'est pas la seule origine de ces phénomènes, il faut dire qu'à n'importe quel moment de la journée, toute l'année, on aperçoit des fumées qui s'élèvent un peu partout au-dessus de Mayotte. Les Mahorais brûlent beaucoup, pour nettoyer le terrain, parfois pour faire du charbon,

même si c'est interdit, et la végétation, peu à peu, part en fumée. Dès qu'il pleut, comme depuis une semaine, la terre est emportée vers le lagon, qui devient rouge.
Des signaux d'alarmes sont agités régulièrement, beaucoup d'initiatives ont été entreprises, mais sans effet notable. Il ne reste que très peu de forêt primaire, ce qui est inquiétant.
Restent ces beaux paysages nus, désolés, stériles, lunaires. Une des curiosités géologiques et touristiques de l'île.

27.12.13

Ri-di-cule!

Dans un cinéma pour Noël, deux articles plus bas, je craignais le pire, et le pire est arrivé: Allah n'a pas voulu!
Ne craignant plus le ridicule depuis longtemps, les "responsables" du Conseil Général ont remporté la palme d'or de l'incompétence.
Le cinéma n'a pas ouvert comme prévu (comprenez ces deux derniers mots comme vous l'entendez) pour Noël.
Journal de Mayotte
La palme de la mauvaise foi, certains diraient du FDG, revient encore et toujours à un édile du Conseil Général, Alain Kamal-Martial, bien vite appelé directeur:
« Nous n’avions jamais dit officiellement que le cinéma rouvrirait le 26 décembre, d’ailleurs on n’a pas diffusé de programme officiel », ose Alain Kamal Martial, le directeur des services culturels du département. Lors d’une première annonce, les projections du cinéma devaient débuter le 24 décembre.
Les presque-spectateurs auront au moins pu apprécier les affiches en vrai!
En tous cas, le cinéma à Mayotte n'est pas un long métrage, plutôt un mauvais feuilleton!
Les Bouénis de Cyrille Le Corre ont immédiatement réagi:
Cliquez dessus pour voir le strip en plus grand... comme au cinéma en quelque sorte!

20.12.13

Amara et Bruce

En ce moment, Rodrigues est bien sous le cyclone Amara, c'est le petit trait rouge.
Cette image a été prise à 15 heures, heure métropole.
Bruce est à gauche de l'image mais il devrait descendre vers le sud et donc ne pas en remettre une couche sur les Rodriguais pour Noël.
Toute l'île s'est préparée, les refuges sont pleins depuis le début de l'alerte de niveau 3 hier soir.
245 km/h en rafales, pauvres Rodriguais! 
L'œil ne devrait pas passer sur l'île mais légèrement à l'est.
Bruce, baptisé par les Australiens, est plus puissant mais ne devrait menacer aucune terre.

18.12.13

Un cyclone pour Noël ?

Non, pas à Mayotte!
Mais la saison est lancée dans l'océan Indien avec le premier système qui est devenu cyclone cette nuit et qui devrait intéresser, si on peut dire, Rodrigues et Maurice, et peut-être La Réunion. Pour l'instant, les prévisionnistes ne se risquent pas trop en ce qui concerne l'intensité et la trajectoire exacte pour les prochains jours.
Mais c'est l'île de Rodrigues qui semble la plus menacée.
Il y a aussi un autre météore qui le suit mais là aussi, impossible de prévoir ce qu'il va donner.
Le premier a été, baptisé Amara, prénom masculin choisi par la Tanzanie. Pour le second, on verra plus tard.
En tout cas, je connais quelques vacanciers qui risquent d'être un peu "aérés" et mouillés.

10.12.13

Un cinéma pour Noël

Dans la longue liste:
Mayotte, le seul département français à ...
on va peut-être pouvoir supprimer la ligne
- ne pas avoir de salle de cinéma

Le fameux cinéma Alpa Joe, dont j'ai déjà raconté les péripéties ici , ou , ou encore , et le faux-retour, va sûrement rouvrir le 24 décembre!
On n'ose à peine y croire mais les travaux nécessaires à sa réouverture, qu'on attend depuis plus de 2 ans, ont été réalisés.
Un projecteur numérique capable de projeter en 3D, une salle rénovée et aux normes, la sécurité, tout! 


Avant, il n'y avait pas d'allée centrale. Une trentaine de places en moins, soit 260 mais pour ici on s'en contentera.
Depuis 2 ans, des bénévoles assuraient quand même des séances délocalisées sous les étoiles, histoire d'entretenir la fibre du 7ème art. 
Mais c'est un beau cadeau de Noël qui nous attend, avec des places à 6 euros, mais secrètement, allez savoir pourquoi, on a un petit doute, attendons encore avant de nous réjouir tout à fait... Inch'Allah!

7.12.13

Pétition pour Mayotte

Au point où on en est... pourquoi pas!
Oui bien sûr, les pétitions, on peut en parler longtemps: à quoi ça sert, qui l'a lancée et avec quoi derrière la tête, à quoi je m'engage en la signant, etc, etc...

Alors cette pétition, une de plus mais à Mayotte on ne peut pas dire que ce soit la mode.
Celle-ci est sans doute née dans plusieurs cerveaux mais personne n'avait eu l'idée de la faire, pas d'organisation de quelque nature que ce soit, pas de mouvement politique, social déclaré, bref ce que l'on appelle une pétition citoyenne.

Le texte est court, percutant et totalement réaliste en réussissant à ne pas être polémique.
Il concerne bien sûr l'insécurité à Mayotte, thème récurrent car de plus en plus fréquent et inquiétant:

"Depuis plusieurs mois, Mayotte est touchée par une vague de violences et de cambriolages d'une ampleur et d'une rapidité extrêmement inquiétante et touchant l’ensemble de sa population.
Ainsi Mamoudzou, chef-lieu de l'île, est devenu la 5ème ville la plus cambriolée de France. Les violences à la personne ont également explosé et touchent aujourd'hui l'ensemble du territoire de façon brutale et quotidienne.

Cette montée de l'insécurité à Mayotte nuit à son attractivité et fait fuir les compétences et les investisseurs.
Inexorablement, ce phénomène fait de Mayotte un territoire où il ne fait plus bon vivre et même une île proche de l'explosion.
Dans ce contexte, le sentiment d'impunité se développe et l'idée de se faire justice soi-même fait déjà beaucoup de dégâts.

En conséquence, nous demandons un engagement sans précédent de l’État afin d’éradiquer ce phénomène à Mayotte.

Les sources de cette montée de l'insécurité, nous les connaissons :
- un manque de moyen et d'organisation des services de police et de gendarmerie
- un manque de structures éducatives et de places d'hébergement pour les milliers de mineurs isolés
- un manque de moyens juridiques adaptés
- un manque de perspectives économiques et professionnelles.

Agissons avant qu'il ne soit trop tard !

En signant cette pétition, ensemble, demandons à Monsieur Manuel VALLS, Ministre de l’Intérieur, les moyens d’assurer la sécurité de notre département."

L'idée, c'est bien sûr d'accueillir Manuel Valls avec un gros paquet de pétitions signées pour qu'il prenne bien la mesure de ce qui se passe ici et qu'il agisse.
Alors, si vous aussi vous voulez vous engager, signez-la ici!

5.12.13

Les djinns attaquent!

Piqué dans "Le Journal De Mayotte" de ce matin:
Au même moment, dans le collège de Passamaïnty, deux élèves ont été envoyées d'urgence à l'infirmerie pendant une séance de sport. Elles auraient été gazées au gaz lacrymogène mais aucune autre de leurs camarades près d'elles n'a été incommodée! On a évoqué une crise d'hystérie, on a dû changer leurs vêtements et elles se sont rétablies. Les djinns?
Ils s'appellent Patrosi, Tromba, Shenge, Mugala, Rahuani, Wanaisa, Shetwani, Masera ou Wafu. Certains sont bénéfiques, d'autres maléfiques mais tous les Mahorais les connaissent et/ou les redoutent. Ils sont les esprits d'anciens rois ou sultans, des morts, vivent dans un monde en négatif du monde actuel, peuvent habiter les arbres ou la mangrove, quand ils ne sont pas dans les corps, aiment l'eau de Cologne ou de rose, ou l'alcool et les cigarettes!
Un monde complexe et riche qui fait partie de l'histoire de la société mahoraise et quand on en parle aux enfants, on se rend compte que ce n'est pas près de se terminer!

4.12.13

Orage tropical

Aujourd'hui, on a eu un gros orage.
Bon, rien de cataclysmique mais il est vrai que sous nos latitudes, les précipitations peuvent être rapidement torrentielles.

Mais ici, normalement, depuis que la saison cyclonique est commencée, on est prévenu et tout est prévu, cadré, géré. Pensez, il faut pouvoir faire face à un cyclone!
Figurez-vous que ce gros orage, vite remplacé par un temps assez clément, très chaud mais clément, a paralysé l'accès à la capitale de région pendant 5 heures, temps que beaucoup d'automobilistes ont patiemment, comme il vaut mieux être habitué ici car les embouteillages sont quotidiens, patiemment dis-je passé dans leur véhicule et tant pis pour ceux qui n'avaient pas le clim! Pourquoi? Parce que les services aguerris et prêts à en découdre en cas de cyclone ont mis tout ce temps pour déblayer une route urbaine obstruée par une petite coulée de boue! On frémit à l'idée d'un éventuel prochain météore (c'est comme ça que les services de Météo France nomment les cyclones).
Mais à Mayotte, rien n'est tout à fait comme ailleurs: que croyez-vous qu'il est tombé sur la tête des pauvres automobilistes bloqués?
Des pierres! Ils ont été caillassés par une trentaines de gamins qui ont trouvé un nouveau passe-temps.
Cela devient tellement fréquent qu'on pourra bientôt instaurer un championnat départemental de caillassage!
Ici, on n'a pas tellement peur que le ciel nous tombe sur la tête, mais plutôt les pierres!

Ah! j'oubliais!
On nous a rappelé les "quelques" conseils à suivre:
• Conseils de comportement généraux en cas de fortes pluies
Tenez-vous au courant de l’évolution de la situation météorologique en écoutant les informations diffusées dans les médias :
- Ne vous déplacez qu'en cas de nécessité. 
- S'il vous est absolument indispensable de vous déplacer, soyez très prudents, respectez, en particulier, les déviations mises en place. 
- Tenez les enfants à distance des caniveaux qui peuvent déborder . 
- Ne tentez jamais de franchir, à pied ou en voiture, les ravines et les rivières en crue, ou qui peuvent l'être soudainement, ainsi que les radiers submergés. 
- Signalez votre départ, votre destination et votre arrivée à vos proches. 
- Dans les zones inondables, prenez toutes les précautions nécessaires à la sauvegarde de vos biens face à la montée des eaux, même dans les zones rarement touchées par les inondations. 
- Prévoyez des moyens d'éclairage de secours et faites une réserve d'eau potable. 
- Si vous utilisez un dispositif d'assistance médicale (respiratoire ou autre) alimenté par l’électricité, prenez vos précautions en contactant votre établissement de santé ou votre association de prise en charge. 
- Faites attention à l'eau du robinet : ne pas oublier qu'elle peut rester impropre à la consommation au moins 48h après l'arrêt des pluies. Dans tous les cas, si la situation de votre domicile l'exige (zone inondable, bordure de ravine,..), préparez-vous à l'évacuation éventuelle de celui-ci. 
- Facilitez le travail des sauveteurs qui vous proposent une évacuation et soyez attentifs à leurs conseils.
• Conseils de comportement généraux en cas d’orage
- Dans la mesure du possible, évitez les déplacements. 
- S’il vous est absolument indispensable de vous déplacer, soyez très prudents et vigilants, les conditions de circulation peuvent devenir soudainement très dangereuses. 
- Évitez d’utiliser le téléphone et les appareils électriques. 
- Ne vous abritez pas sous les arbres. 
- N’hésitez pas à vous arrêter dans un lieu sûr. Vous pouvez rester dans votre véhicule qui vous assure une bonne protection contre les effets de la foudre. 
- Ne marchez pas en groupe. 
- Ne restez pas sur les chemins pédestres. 
- Rangez ou fixez les objets sensibles aux effets du vent ou susceptibles d’être endommagés. 
- Si vous pratiquez le camping, vérifiez qu’aucun danger ne vous menace en cas de très fortes rafales de vent ou d’inondations torrentielles soudaines. En cas de doute, réfugiez vous, jusqu’à l’annonce d’une amélioration, dans un endroit plus sûr. 
- Signalez sans attendre les départs de feux dont vous pourriez être témoins. 
- Si vous êtes dans une zone sensible aux crues torrentielles, ne traversez pas les ravines ou canaux qui peuvent être l’objet de crues soudaines, prenez toutes les précautions nécessaires à la sauvegarde de vos biens face à la montée des eaux.
Mais voilà, ils ont oublié: casque lourd et vitres blindées!

2.12.13

TCO, c'est costaud!


C'est l'heure des finales en basket et cette année, c'est le TCO qui avait gagné celle de Mayotte et le droit d'aller se mesurer aux champions réunionnais.
Et c'est le club de Mamoudzou qui a remporté la finale régionale de la coupe de France pour l'océan Indien:
video
C'est la troisième année consécutive que les Réunionnais se font surprendre par les Mahorais. En basket, on est en haut du panier!
Ce sont donc les joueurs du chef-lieu de Mayotte qui accueilleront fin janvier un club métropolitain en 64e de finale du Trophée coupe de France. Jusqu'à présent, ce seuil n'a pas été franchi. Rendez-vous en 2014!